hamburger menu

Agriculture, Caveri (Vda): “Bien les aides Ue, mais il faut débureaucratiser”

Et résoudre le problème du loup au niveau éuropéen

contadino

AOSTE – “Quand j’entends des critiques sur l’Europe, je rappelle comme exemple important les aides compensatoires à l’agriculture, qui pendant des décennies ont permis un soutien au moins partiel à un secteur autrement non compétitif avec la plaine. Mais nous devons faire plus et débureaucratiser“. Il l’a dit l’assesseur aux Affaires européennes de la Région Vallée d’Aoste, Luciano Caveri, pendant son intervention, par vidéoconférence, aux travaux de la commission Nat (Ressources naturelles) du Comité européen des Régions, convoquée hier à Bruxelles. “La sensibilité aux problèmes environnementaux, tels que le changement climatique et les risques d’échec hydrogéologique- ajoute-t-il- doit faire en sorte que les investissements nécessaires soient garantis même aux territoires de montagne, pour le développement et la protection du territoire”. Pour cela, “il faut affronter le problème des attaques de loups sur les troupeaux dans les alpages”, précise l’assesseur, en parlant de “dégâts parfois énormes qu’ils obligent les agriculteurs à renoncer à monter en alpage”. Selon Caveri, le problème va traité au niveau européen: “Les lois européennes protègent le loup en tant qu’espèce animale protégée- dit-il- il est donc important que le problème soit affronté au niveau européen, avec sérénité mais avec autant de décision, sinon l’augmentation des loups sera hors de toute proportion”. 

FacebookTwitterLinkedInWhatsAppEmail

Le notizie del sito Dire sono utilizzabili e riproducibili, a condizione di citare espressamente la fonte Agenzia DIRE e l’indirizzo www.dire.it

2022-02-04T18:41:59+02:00